Qu’est-ce que la maladie de Lyme ?

La maladie de Lyme est la pathologie infectieuse et multiorganique la plus fréquente transmise par les piqûres de tiques en infectant l’organisme avec la bactérie Borrelia burgdorferi. Les moustiques, les puces ou autres insectes infectés par la bactérie sont également des transmetteurs. Le diagnostic de la maladie de Lyme est difficile et complexe à poser parce qu’il présente des symptômes qui ressemblent souvent à ceux d’autres maladies chroniques. Il est donc nécessaire de faire des tests hautement spécialisés pour détecter la présence de cette bactérie dans l’organisme.

La maladie de Lyme chronique, en raison de sa complexité et de sa variété de symptômes, nécessite des traitements sur mesure qui s’adaptent au degré d’affection de chaque patient. À l’heure actuelle, on parle plutôt de Syndrome multi-infectieux multi-systémique plutôt que de la maladie de Lyme chronique. Il s’agit de la maladie la plus courante transmise par les tiques, et son incidence augmente. En fait, la Commission européenne a déjà alerté les États membres sur l’augmentation exponentielle de cette maladie et sur la nécessité d’une plus grande spécialisation médicale. En effet, les tests diagnostiques habituels sont négatifs dans 80% des cas et, le tableau clinique de la maladie n’étant pas connu en détail, les malades ne reçoivent pas le traitement dont ils ont besoin.

Biosalud Day Hospital est spécialisé dans le diagnostic et le traitement de la maladie de Lyme et nous suivons les guidelines de l’ILADS l’organisation scientifique internationale de référence qui regroupe des spécialistes de cette maladie.

Symptômes de la maladie de Lyme

Le symptôme le plus connu est l’érythème migrans, mais il y a très peu de cas où cette tache rouge apparaît, ou est détectée. Elle apparaît sous la forme d’une cible ou d’une éruption cutanée. À partir de la piqûre, et jusqu’à des semaines et même des années plus tard, plusieurs symptômes apparaissent. Ils varient en fonction du stade de la maladie.

LYME PRÉCOCE
La maladie de Lyme peut se manifester entre les premiers jours et les premières semaines suivant l’infection. Si la maladie est détectée à ce stade, un traitement antibiotique permettra généralement d’éliminer la bactérie de l’organisme.

Les symptômes de la maladie de Lyme précoce sont la fièvre, les frissons, une sensation d’inconfort général et des maux de tête, des douleurs articulaires et la raideur musculaire.

MALADIE DE LYME DISSÉMINÉE PRÉCOCEMENT
Les symptômes pseudo-grippaux qui apparaissent dans les premières semaines de la maladie de Lyme précoce peuvent ne pas se manifester, ce qui n’empêche pas la borréliose de progresser dans notre organisme. Dans ce cas, les conséquences sont plus graves.

Nous pouvons soupçonner que nous sommes atteints de la maladie de Lyme s’il y a faiblesse ou paralysie des muscles faciaux, modification du rythme cardiaque, engourdissement et douleur, difficulté à respirer ou douleur thoracique.

MALADIE DE LYME CHRONIQUE
L’une des raisons pour lesquelles la maladie de Lyme chronique est difficile à détecter est qu’elle est associée à des symptômes non spécifiques qui apparaissent même des années après que la maladie ait été contractée. Ce retard dans le temps d’apparition des symptômes rend plus difficile de faire le rapport avec la piqûre de tique. Cependant, lorsqu’ils apparaissent, la maladie a déjà touché différents organes et ses conséquences peuvent être irréparables:- Symptômes de l’appareil locomoteur: inflammation chronique et/ou douleur dans une ou plusieurs articulations, douleurs musculaires ou fatigue extrême qui empêchent les patients de marcher.

–  Symptômes neurologiques: des altérations de la sensibilité, des difficultés à coordonner les mouvements, des sensations étranges et même des problèmes psychiatriques apparaissent.

– Autres symptômes: symptômes cardiaques, perte de mémoire à court terme, trouble de la concentration, gonflement du cerveau et de la moelle épinière, névralgie ou douleur aiguë dans les mains et les pieds.

Diagnostic de la maladie de Lyme

Biosalud a développé des tests spécifiques pour détecter la bactérie, évitant ainsi le nombre élevé de faux négatifs produits par les analyses conventionnelles. De plus, nous utilisons l’approche de la médecine biologique pour comprendre spécifiquement la situation du patient au niveau multi-organique.

Notre test spécifique pour détecter la maladie de Lyme est le LymeCHECK du service de Biosalud Análisis. En outre, nous effectuons les tests complémentaires suivants:

  • Quantification sanguine des minéraux, vitamines, acides aminés, hormones, enzymes, acides gras essentiels…
  • Vérification du fonctionnement de la thyroïde et des glandes surrénales.
  • Thermométrie par infrarouge, pour connaître la physiopathologie du patient
  • Analyse biomoléculaire qui indique l’état du système immunitaire et les altérations moléculaires qui nous aideront à protocoliser le traitement le plus approprié dans chaque cas
  • Canditest® et Koprocheck® pour étudier les éventuelles infections intestinales causées par des bactéries, des champignons ou des parasites, ainsi que les carences de la flore intestinale, le degré d’inflammation, la perméabilité, etc.
  • Analyse d’éventuelles infections virales accompagnant la maladie de Lyme, avec l’Immunocheck®, ainsi que quantification de tous les types de cellules défensives (lymphocytes) afin de bien connaître l’état immunitaire du patient.
  • Nagalase test, quantification de la nagalase pour connaître le niveau de blocage du système immunitaire et l’activité de la Borréliose.
  • Charges toxiques du patient: ToxicChemicalCHECK® (produits chimiques toxiques), MycotoxinCHECK® (mycotoxines) et HeavymetalsCHECK® (métaux lourds dans les cheveux, l’urine et/ou les selles)
  • Autres tests spécifiques nécessaires dans chaque cas.

Traitement de la maladie de Lyme à Biosalud Day Hospital

Biosalud Day Hospital élabore des protocoles personnalisés pour chaque patient, car l’étendue de l’infection et les infections associées possibles –co-infections – varient considérablement d’un patient à l’autre. Notre test spécifique pour la maladie de Lyme, Lymecheck et les tests complémentaires, ainsi que l’observation et l’anamnèse du patient, nous permettent d’établir un diagnostic précis et d’aller plus loin; ils nous permettent de connaître exactement le niveau de la maladie, l’immunosuppression et la chronicité, ainsi que les besoins thérapeutiques dans chaque cas.

D’une manière générale, nos protocoles de traitement de la maladie de Lyme sont développés en plusieurs étapes:

PREMIÈRE PHASE. PHASE D’INITIATION THÈRAPEUTIQUE:
La phase d’initiation thérapeutique vise à préparer l’organisme avant de traiter la maladie de Lyme. Comme il s’agit d’une maladie chronique immunosuppressive, nous devons améliorer l’environnement interne du patient en suivant les indications données par les tests effectués.
Après avoir étudié en profondeur les résultats, nous commençons le traitement par le schéma suivant:

  • Apport de nutriments et d’hormones déficientes (acides gras essentiels, acides aminés, vitamines C, D et du groupe B, minéraux (notamment le zinc) ; mélatonine, DHEAs, etc.
  • Renouvellement de la flore intestinale, traitement des infections intestinales bactériennes, fongiques et parasitaires existantes.
  • Élimination des toxines chimiques, mycotoxines et métaux lourds accumulés dans les tissus qui bloquent le système immunitaire.
  • Stimulation de la formation de lymphocytes déficients et activation du système immunitaire.
  • Désactivation des infections virales précédentes ayant été réactivées.
  • Tout ce qui est susceptible d’améliorer l’état général du patient pour pouvoir commencer le traitement de choc contre la maladie de Lyme chronique avec les meilleures chances de réussite.

Les techniques utilisées dans cette phase sont les suivantes : sérums à fortes doses de vitamine C, sérums de drainage des toxines, sérums de chélation en fonction des métaux lourds à éliminer, sérums pour alcaliniser, sérums multi-minéraux et vitaminiques, ozone dans ses différentes applications (grande auto-hémothérapie simple ou multiple ou insufflation intestinale), hyperthermie moléculaire, aphérèse thérapeutique, thérapie par injection neurovégétative, micro-immunothérapie, etc.

Au cours de cette phase, le patient suit un traitement à domicile et des séances de thérapie dans nos locaux de Madrid ou Saragosse, une ou deux fois par semaine, pendant une période de 2 à 3 mois.

DEUXIÈME PHASE. INTENSIVE TREATMENT:

Dans tous les cas de Lyme chronique, nous recommandons de commencer le traitement par 2, 3 ou 4 semaines de traitement de choc, avec du sérum intraveineux avec antibiotiques, drains et activateurs du système immunitaire. Biosalud a mis au point un système novateur pour la prise d’antibiotique qui en élimine les effets secondaires.

Nous pouvons également appliquer certains protocoles spécifiques avec des techniques telles que l’Ozonothérapie (grande auto-hémothérapie et insufflations intestinales), la magnétothérapie focale, l’hydrothérapie du côlon, l’oxygénothérapie, les sérums intraveineux spécifiques et personnalisés avec des doses élevées de vitamines, minéraux et / ou acides aminés, hyperthermie moléculaire, hyperthermie corporelle, diathermie, phytothérapie et thérapie d’injection neurovégétative, entre autres.

Au cours de la deuxième semaine de ce traitement de choc, le traitement antibiotique oral commence, en fonction de l’analyse Lymecheck et des co-infections existantes dans chaque cas. Nous utilisons toujours des antibiotiques sous une forme pharmaceutique sans effets secondaires.

Habituellement, nos patients terminent cette phase dans de meilleures conditions que celles de départ, avec des améliorations symptomatiques importantes dans la plupart des cas. Ils commencent à entrevoir qu’ils ont de grandes chance de surmonter la multi infection et de retrouver une vie normale avec une bonne qualité de vie.

Le traitement de choc est fortement recommandé, en particulier chez les patients qui souffrent de la maladie de Lyme sous sa forme chronique depuis des années. Cependant, il peut y avoir des obstacles, tant personnels que médicaux, qui empêchent de réaliser cette phase. Dans ces cas, nous passons de la première à la troisième phase, avec un traitement à domicile, bien que cela réduise considérablement les chances de succès thérapeutique.

TROISIÈME PHASE

après ces 3 semaines de traitement, un traitement complet est mis en place à domicile avec des antibiotiques, des stimulants immunitaires, des substances pour drainer les neurotoxines, des anti-infectieux naturels, etc. Il s’agit d’améliorer la compatibilité et l’efficacité des antibiotiques, de renforcer le système immunitaire, de traiter les douleurs existantes, de modifier l’environnement cellulaire en désacidifiant et en éliminant les radicaux libres en excès pour réduire la reproduction des borrélies, réduire la production de l’inflammation maintenue par les cytokines et la régulation du système Th1/Th2 et TH17, qui sert de soutien au bon fonctionnement des différents organes (en particulier le foie et les reins), à la désintoxication et à l’amélioration du système immunitaire.

Cette phase s’accompagne également d’un traitement dans nos locaux selon les cas, avec une fréquence hebdomadaire, bimensuelle ou mensuelle selon les cas et des résultats de contrôle analytique qui sont effectués tous les 2-3 mois pour vérifier l’évolution et l’efficacité du traitement.

QUATRIÈME PHASE

2 mois après le début du traitement de choc de la maladie de Lyme, nous effectuons des analyses pour vérifier la réponse du patient au traitement (Lymecheck® et Nagalase test®), exclure les effets secondaires de celui-ci, et, après une évaluation clinique, nous définissons les prochaines étapes et la continuité du traitement.

Si le patient a une charge génétique (HLA) qui ne lui permet pas de bien réagir à un traitement antibiotique, ou s’il préfère suivre uniquement un traitement basé sur la médecine biologique, nous avons les protocoles nécessaires pour appliquer un traitement de ce type avec de grandes chances de succès.

Cependant, pour la maladie de Lyme chronique, nous recommandons de combiner le traitement allopathique (conventionnel, avec des antibiotiques), avec celui de la Médecine Biologique. En effet, de cette façon, les éventuels effets secondaires du traitement allopathique sont minimisés et ses effets bénéfiques sont renforcés. Dans tous les cas, tout doit être évalué et décidé au cas par cas, en fonction du tableau clinique, des analyses successives et des décisions du patient.

Si vous souhaitez demander un rendez-vous, veuillez nous contacter en remplissant ce formulaire.

J'accepte les termes et conditions

J'accepte l'utilisation de mes données pour me contacter

Visitez-nous à Madrid ou Saragosse (Espagne)

En savoir plus sur la Maladie de Lyme

Symptômes de la maladie de Lyme

Diagnostic de la maladie de Lyme

Traitement de la maladie de Lyme

Détection précoce de la maladie de Lyme

La maladie de Lyme est très difficile à diagnostiquer en raison de la grande variété de ses symptômes et de l’immunosuppression qui est établie. Elle donne souvent de faux négatifs dans les tests sérologiques normaux.  Il est très important de détecter rapidement la maladie de Lyme. En effet, cette maladie devient chronique sans traitement approprié et l’organisme se détériore rapidement, empêchant les patients de mener une vie normale. D’autre part, il s’agit d’une pathologie parfois très agressive et complexe qui nécessite un traitement personnalisé avec les techniques les plus appropriées dans chaque cas, afin de se donner toutes les chances de recouvrer la santé.

Les experts appellent cette maladie “le grand imitateur”, parce qu’elle peut en simuler bien d’autres, comme la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques, la fibromyalgie, l’autisme, la sclérose latérale amyotrophique, le syndrome de fatigue chronique, le lupus, la thyroïdite de Hashimoto, la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn.

Diagnostic et traitement de la maladie de Lyme

Lyme disease treatment

Symptômes de la maladie de Lyme

Les symptômes de la maladie de Lyme varient considérablement en type et en intensité. Il y a deux grands groupes qui peuvent même coïncider chez le même patient: symptômes de l’appareil locomoteur – inflammation et/ou douleur dans une ou plusieurs articulations, douleurs musculaires ou fatigue – et symptômes neurologiques – altérations de la sensibilité, difficulté à coordonner les mouvements, sensations étranges et même des problèmes psychiatriques.

Lyme disease symptoms

L’érythème migrant dans le diagnostic de Lyme

L’ILADS américaine (International Lyme and Associated Diseases Society) affirme que seulement 50 % des patients diagnostiqués se souviennent avoir été piqués par une tique. Le premier signe peut être une éruption cutanée rougeâtre en forme de cibleÉrythème migrant, ou une arthrite ou une fatigue extrême. Pour diagnostiquer cette maladie, Biosalud effectue une analyse exclusive, LymeCHECK, qui nous permet de trouver les bactéries responsables de la maladie et les infections qui l’accompagnent.

Lyme disease diagnosis

Traitement de la maladie de Lyme avec la médecine biologique

Le directeur médical de Biosalud est accrédité par l’ILADS. En effet, il est l’un des rares experts en Espagne à avoir suivi cette formation spécialisée. De plus, nous avons mis au point une nouvelle méthode de traitement antibiotique qui n’a pas les effets secondaires typique des antibiotiques. Le traitement personnalisé de la maladie de Lyme est complexe en raison de son déficit immunitaire et de l’accumulation de neurotoxines qu’elle produit. Souvent, les traitements conventionnels avec des antibiotiques, sont combinés avec des traitements de Médecine Biologique, tels que l’hyperthermie moléculairel’oxythermie, ou l’hyperthermie corporelle.

Le spécialiste de la maladie de Lyme répond

Si je me fais piquer par une tique, est-ce que j’aurai la maladie de Lyme?

Heureusement, toutes les tiques ne sont pas infectées par la bactérie borrélia. Par conséquent, être piqué par une tique ne signifie pas forcément contracter la maladie de Lyme. Cependant, si vous avez été piqué par une tique, veuillez nous contacter pour un traitement préventif qui vous aidera à éviter de développer une maladie de Lyme chronique si vous avez été infecté.

Quels seront mes symptômes si je contracte la maladie de Lyme à la suite d’une piqûre de tique?

Dans de nombreux cas, l’érythème migrant apparaît. Il s’agit d’une éruption cutanée autour de la piqûre sous la forme d’une cible ou d’un œil-de-bœuf.
Il peut également s’accompagner de symptômes semblables à ceux d’une grippe prolongée (douleurs musculaires, raideur de la nuque, maux de tête, etc.), d’une fatigue extrême soudaine ou d’une arthrite dans une ou plusieurs articulations.

Si je suis un traitement pour la maladie de Lyme, aurai-je encore des symptômes à l’avenir?

Si le traitement est administré immédiatement après l’infection, il sera très difficile pour la maladie de progresser et, par conséquent, une maladie de Lyme chronique ne devrait pas se développer. Si vous souffrez déjà de la maladie de Lyme chronique, il est impossible de savoir si, après avoir éliminé tous les symptômes, la maladie est susceptible de réapparaître à un moment de déficit immunitaire.

La maladie de Lyme peut-elle être traitée sans antibiotiques?

Cela dépend du cas. Biosalud a des protocoles avec des antibiotiques qui sont complétés avec la Médecine Biologique, d’autres protocoles où seuls des traitements anti-infectieux naturels sont utilisés et d’autres encore dans lesquels nous combinons les deux systèmes. Tout dépend de chaque cas, des contrôles analytiques et de l’évolution du patient. Il n’y a pas deux cas identiques et nous appliquerons le traitement personnalisé le plus approprié dans chaque cas.

La maladie de Lyme est-elle mortelle?

Les patients atteints de la maladie de Lyme sont stressés et s’inquiètent des symptômes de la maladie en elle-même et des pathologies associées. La maladie de Lyme ne représente pas un risque à court terme pour la vie du patient, mais elle peut causer des dommages graves qui rendent la vie quotidienne très difficile. On ne peut pas affirmer qu’il s’agit d’une maladie mortelle, mais elle est associée à d’autres maladies qui peuvent être aggravées par la présence de la bactérie borrélia. Comme nous le disons toujours, plus la maladie est détectée rapidement par des spécialistes, plus le traitement sera efficace.

Ask for an appointment by phone or filling the form.